Lost in translation

Restaurant Arezzo

Restaurant Arezzo

Le 28 août 2015


Pas de guide papier, pas de connexion internet et espagnol en option au collège. Comment avec ce sérieux handicap trouver un bon restaurant dans les rues d’Arezzo ? Il fait un temps magnifique, je suis en Toscane, en Italie, pas question de me laisser abattre. Avant même de goûter un plat c’est bien souvent l’odeur qui commence par nous mettre en appétit. Me voilà donc à humer les parfums pour trouver mon chemin. Il ne fut pas bien long. C’est la pleine saison des truffes blanches ici et le patron de cet établissement est rompu aux techniques du marketing olfactif : laisser sa porte ouverte ! J’entre. Comme dans un rêve, le décors est à la hauteur des parfums qui se dégagent de la cuisine. Bouteilles, objets chinés, nappes rouges et blanches. Je me sens chez moi. Passons aux choses sérieuses. Je me laisse guider par les sonorités chantantes du nom des plats, on verra bien. Une vieille femme entre dans le restaurant et dépose une cagette de cèpes. « Voglio anche ! ». Beignets de fleurs de courgette, champignons grillés à l’huile d’olive, carpaccio de bœuf aux truffes, pâtes à la sauge… je suis au paradis.

Voilà, le premier verre de vin que l’on me sert est un Chianti. Pour le second, j’opte pour un Barbera

Publicités